~ Coup de cœur danse avec le duo Wang Ramirez ~

~ Coup de cœur danse avec le duo Wang Ramirez ~

Dans mon article sur Jeanne Added, je vous dévoilais mon amour de la danse en particulier la danse contemporaine. Je ne suis moi-même pas douée en la matière malheureusement mais j’ai tout de même tout au long de mon parcours de vie suivi quelques cours par-ci par-là : danse orientale, danse africaine, claquettes, hip hop sont les styles que j’ai testées (parfois avec ma sœur, elle très douée dans ce domaine) et cela m’a toujours beaucoup apporté.

J’avais envie de vous parler ici du dernier spectacle du duo Wang Ramirez qui a vraiment tout pour me plaire, déjà pour leur parcours artistique (un autodidacte et une danseuse venant du classique puis portée vers le contemporain hip hop art martial), le fait qu’ils soient multiculturels (lui espagnol né en France, elle d’origine coréenne habitant Berlin), le fait qu’ils fassent vraiment la danse que j’aime, avec la musique que j’aime. Je pense que chaque fois qu’ils passent sur scène, j’en ai les larmes aux yeux, ils représentent de manière très poussée tout ce que j’aime dans l’art et dans la vie, par leur parcours, leur style, même par le fait qu’ils soient un couple dans la vie, qu’ils réussissent à monter leurs propres projets même s’ils accompagnent aussi des personnes connues par ailleurs (Madonna entre autres). Il y a une sorte de perfection à mes yeux (même si je pense qu’aucun artiste ne dirait jamais qu’il a atteint la perfection et il y a encore tant à faire !)

J’ai vu leur dernier spectacle, Dystopian Dream », créé sur la musique d’un groupe que j’apprécie énormément (merci à mon copain pour m’avoir fait découvrir !) Nitin Sawhney. D’ailleurs, la chanteuse Eva Stone a été complètement intégrée au spectacle, mélange de chant, danse, théâtre, projection.

~ Interview de la créatrice de « 36 rue Félix », la marque de jupes en Wax qui subliment la silhouette de la femme ~

~ Interview de la créatrice de « 36 rue Félix », la marque de jupes en Wax qui subliment la silhouette de la femme ~

Un de mes derniers coups de cœur créateur, rencontré lors d’un atelier entrepreneure : la marque « 36 rue Félix ». Elle propose un produit unique : la jupe en wax déclinée en 3 coupes qui subliment la silhouette féminine (je peux le dire, je les ai toutes essayées mais les looks seront dans un prochain article, je n’ai pas eu le temps de me shooter lors de cet interview éclair chez la créatrice).

  • Laure, la jupe crayon intemporel, à porter au bureau pour un look de working girl moderne qui assume les imprimés forts
  • Lou, la jupe midi
  • Bel, la jupe patineuse qu’on aime faire tourner à l’infini

J’ai un faible pour la jupe midi dont la coupe donne une silhouette un peu rétro à la « Mad Men » je trouve. Mais mon cœur balance avec le modèle jupe crayon également ! Et je rêve d’une « Bel » taille enfant pour être assortie à ma petite princesse !

Mon échange avec la créatrice m’a permis d’en savoir un peu plus sur la marque et ses origines. Tout a commencé lors d’un voyage « retour aux sources » de la créatrice originaire du Congo. Le nom de la marque vient d’ailleurs de la rue dans laquelle se situe la maison familiale au 36 rue Félix !

Son idée est de moderniser le tissu wax, tissu africain par excellence par des imprimés modernes et de qualité qu’elle chine avec soin (pas de mauvaise surprise au lavage par exemple) et de mettre en avant la femme par des coupes flatteuses non traditionnelles. Ainsi, 36 rue Félix parle d’une femme qui s’assume, avec de imprimés forts, une silhouette casual ou working girl. Et je peux vous dire que lorsqu’on porte une de ces jupes, ça en jette ! Talons ou à plat (c’est super mignon avec des baskets blanches), tout est possible ! L’atelier de confection est à Paris et chaque jupe est minutieusement contrôlée pour s’assurer d’une qualité constante.

Les prix sont autour de 50-70 euros, autant dire accessibles pour un objet de cette qualité !

Une soirée de lancement aura lieu le mercredi 4 juillet à la Bellevilloise à partir de 18h alors n’hésitez pas à aller à la rencontre de cette super marque !!!

~ « WYLDE », la marque de vêtements Made in Paris sort une collection capsule ~

~ « WYLDE », la marque de vêtements Made in Paris sort une collection capsule ~

Lorsqu’Ondine m’a proposé un shooting à deux pour la marque Wylde, j’ai tout de suite été enchantée. Déjà, j’adore Ondine, c’est une une fille vraiment chouette et je soutiens sa marque de tapis de yoga Yogamata à 200% !

J’ai été charmée par la marque Wylde, made in Paris, utilisant des fibres recyclées et proposant des basiques de très grandes qualité et toujours un petit détail qui twiste la tenue. J’ai opté pour un top sans manche asymétrique aussi joli côté pile que côté face. Nous avons choisi d’aller shooter à l’aérosol dont je vous ai déjà parlé dans l’article précédent. Voici quelques clichés (merci Marylène Magnaud de WYLDE pour les photos où je figure, les autres ont été prises par moi) !

Je porte le top blanc de la collection capsule mais le pantalon d’une précédente collection. Ondine porte la chemise blanche et le pantalonchino ainsi que l’imperméable. Ce pièces sont unisexes, l’occasion d’un cadeau pour le chéri ?

Attention, cette capsule est en pré-commande jusqu’au 30 juin seulement alors dépêchez-vous !!!

NB : les jolis foulards en soie qui ornent nos cheveux sont de la marque « Couleurs du temps », j’en reparlerai très bientôt !

~ Streetart à l’Aérosol ~

~ Streetart à l’Aérosol ~

Ce qui est cool depuis le début de mon congé sabbatique, c’est que je prends le temps de découvrir des lieux que j’avais listés à visiter depuis des mois  (bon, je suis loin d’avoir fini mais bon…) !!! Dans ma liste figurait en bonne place l’Aérosol, lieu éphémère du streetart : il y a un musée, des espaces pour s’exprimer et une boutique qui vend des bombes et autres feutres en tout genre. Sur place, on peut aussi grignoter et profiter de soirées DJ ou à thèmes.

Ainsi, j’ai profité d’une rencontre avec Ondine du blog Eloge de la curiosité pour proposer d’y faire un tour. J’ai surtout papoté au soleil mais j’ai pris quand même quelques photos. J’y reviendrai car j’ai bien envie de goûter la cuisine des stands repérés sur les lieux (ah, l’appel de l’estomac !) et de visiter le musée. Le lieu m’a un tout petit peu rappelé l’expo à Malakoff.

Mon look ce jour-là avec un turban Indira de Paris et une combinaison Wearlemonade (mais j’ai peu de photos en fait, juste ce selfie car je n’ai pas eu beaucoup de temps pour shooter).

L’adresse : 54, rue de l’évangile, 75018 Paris

Et le site pour suivre le programme et les actualités, c’est par ici !

~ Ma cabane à rêves, construire un univers sur son frigo ~

~ Ma cabane à rêves, construire un univers sur son frigo ~

J’ai découvert cette jeune marque, Ma cabane à rêves, lors des événements pour enfants à la Villette. Ces magnets sont superposables et j’ai adoré le côté graphique et les couleurs pastels (les jeux pour enfants ont souvent des couleurs criardes et trop vives à mon goût). On peut combiner les différents univers. Franchement, je suis frustrée de n’avoir qu’une seule planche, j’ai vraiment envie de les collectionner (autant pour moi que pour ma fille !) !!!

Il s’agit d’une marque « made in France » ce qui est important pour moi. La créatrice est graphiste et lance cette marque très bientôt, n’hésitez pas à la suivre sur les réseaux sociaux Instagram et Facebook ! Les 23 et 24 juin, retrouvez la marque pour le lancement chez Memory Kids, 19 rue Béranger 75003 Paris.

On peut s’amuser à créer des décors et dessiner autour des magnets ou utiliser le support en mode pochoirs.