~ Du CDI à l’indépendance, ma nouvelle vie ~

~ Du CDI à l’indépendance, ma nouvelle vie ~

Cela faisait un moment que j’avais envie de changer de vie, de quitter mon CDI tranquille, au moins pour un temps, pour me poser, réfléchir à mes priorités, arrêter de toujours courir pour voir les gens que j’aime, profiter de ma famille, faire des activités à côté du boulot (pour ceux qui me connaissent, pas évident de jongler entre le blog, la photo, la musique et tant d’autres choses). J’ai commencé à prendre conscience que ce n’était pas cela que je cherchais et que je ne me voyais pas continuer comme ça pour les 40 prochaines années… C’est plutôt rare que je raconte ma vie sur ce blog mais là, avec tous ces changements dans ma vie, j’ai eu envie de vous faire partager mes découvertes au fur et à mesure car je ne sais pas du tout ce qui m’attend au fond, je n’ai à peu près rien programmé sur les prochains mois. Qui sait, cela pourra peut-être aider des personnes souhaitant se lancer dans l’aventure entrepreneuriale ?

En tout cas, voilà, mon congé sabbatique a commencé lundi et c’est avec un mélange d’enthousiasme, d’effervescence et de peur que je commence ma nouvelle vie. Pas évident après plus de 15 ans de CDI tranquille dans des Grands Groupes ou dans le Conseil de trouver ses marques, de gérer son emploi du temps, de ne plus avoir ses collègues autour pour échanger. En même temps, en 6 jours, je n’ai pas vraiment encore eu le temps de m’ennuyer. Tout d’abord, j’ai l’intention de me former et de mieux comprendre le milieu des freelances et des indépendants.

Ainsi, lundi, je me suis retrouvée à la « Freelance Fair », pour des ateliers et des rencontres sur le thème du travail freelance. C’était un événement très sympa qui se déroulait à la Bellevilloise, un lieu que j’apprécie beaucoup.

Pas évident de choisir à quels ateliers participer ! J’ai fini par suivre un sur la formation (je songe à lancer des formations sur la photographie ou sur le développement personnel). C’était vraiment intéressant car sur les formations 2.0 et, ayant suivi moi-même pas mal de programmes en ligne (certains ayant changé ma vie), je me rends compte de la puissance que cela peut avoir mais c’est en même temps très chronophage. La présentation donnait quelques clefs et l’intervenant, Jimmy Dubois, est le fondateur de yooteach, un logiciel de formations en ligne justement. Je suivrai le lancement de ce logiciel de près !

J’ai ensuite suivi l’intervention d’Eric Delamarre, j’étais très curieuse de le rencontrer car son bouquin, Photographe Indépendant des éditions Eyrolles est pour moi une référence en la matière, il m’a énormément aidé pour mieux comprendre les différents statuts de photographe et à me lancer il y a une dizaine d’années. Je n’ai pas été déçue, c’est un sacré personnage et c’était d’autant plus super que nous étions en petit comité donc c’était très interactif !

Le soir, j’ai tenté une soirée networking de femmes entrepreneures, les Lundis Paradis (car rue du Paradis dans Paris) mais je dois dire que j’étais crevée et les rencontres ne m’ont pas trop convaincue, il faudra que je retente.

Mardi, j’ai suivi une présentation de l’organisme de formation Creactifs, pour les futurs entrepreneurs ou repreneurs d’entreprise, intéressant mais j’ai dû partir avant la fin car j’avais un autre atelier, trouvé sur Evenbrite, sur le thème du lâcher prise (par Nicolas Rouig). Passionnant également et cela m’a permis de rencontrer une autre indépendante (nous avons improvisé un déjeuner ensemble pour pouvoir papoter et sommes restée en contact depuis).

Jeudi, je suis allée à la soirée de sortie du bouquin de Lyvia Cairo « Créer sa vie en étant soi », bon bouquin de développement personnel, accessible et avec des passages plutôt intéressants. J’en parlerai sans doute dans un prochain article. Idem, quelques belles rencontres et j’ai noté deux personnes à lire dans les prochains temps : Charlotte Aietto Appieto de posetadem.com et Nicolas Galita à lire ici ou . J’étais aussi super contente d’y revoir des copines (plus ou moins par hasard, mais le hasard n’existe pas…)

A part ces auto-formations et ateliers, j’ai aussi repris le sport, organisé des déjeuners avec des amis pas vus depuis longtemps, contacté des musiciens pour remonter un groupe, cherché une Alphonsine pour me remettre à la couture, etc.

Je peux également enfin aller à des présentations presse en journée, faire un peu de guitare et de langues tous les jours.

Mais mine de rien, il va quand même falloir penser à mieux organiser tout ce temps qui soudain ne fait plus défaut (on parlera d’argent dans un prochain article…)

Rendez-vous sur Hellocoton !
~ Interview d’Ana de la marque de bijoux en bois « Atohi » ~

~ Interview d’Ana de la marque de bijoux en bois « Atohi » ~

J’ai récemment craqué sur une jeune marque de bijoux en bois d’origine bretonne, Atohi (qui fait aussi de la papeterie trop mignonne) : Un collier « buffle tatoué » et un bracelet « petite montagne ».

J’ai eu l’occasion d’échanger avec la créatrice Annabelle.
Tout d’abord, merci beaucoup d’avoir accepté cette interview Annabelle. Parle-nous un peu de ton parcours. Comment en es-tu arrivée à la création de la marque de bijoux et papeterie Atohi ?
Je viens de l’Ecole Pivaut à Nantes, spécialité graphisme. Mon principal but est de partager mon univers. Au départ je pensais m’orienter vers les livres pour enfants puis l’idée du bijou en bois a émergé, encouragée par mon entourage ou mes professeurs. Je me suis lancée fin 2017.

Ta marque est donc toute récente, as-tu des histoires à nous raconter sur le démarrage, les obstacles ou au contraire les bonnes surprises rencontrés ?
La campagne Ulule m’a beaucoup apportée, j’ai eu l’appui des organisateurs de Ulule et au final, mes objectifs furent atteints très peu de temps avant la fin de la campagne grâce à la présence sur leur newsletter.

Parle-nous maintenant de tes créations.
Mes principales inspirations sont la nature et la culture amérindienne. Les modèles me viennent souvent en dessinant, sans que j’ai forcément une idée précise en tête. Mon idée était de mélanger le bois avec d’autres matières. Par ailleurs, il s’agit de créations manuelles et d’origine française (un artisan breton coupe et grave chaque bijou, je m’occupe du montage ensuite).

D’où vient le nom de ta marque « Atohi » ?
Cela vient de « bois » en cherokee. La sonorité me plaisait également.

Es-tu influencée par la mode ?
Je suis curieuse et j’aime me balader sur les images et les réseaux sociaux (Instagram, Pinterest) donc j’ai forcément des influences mais je ne suis pas la mode, j’ai mon propre style.

As-tu des marchés, des ventes prévues pour rencontrer tes clientes ?
Je suis présente depuis peu dans une boutique de créateurs à Nantes : Sekotine, 4 rue de la Haute Casserie
Sinon, je démarche les marchés et salons pour avoir le plaisir d’échanger avec des clients ou d’autres créateurs.
Ainsi mes projets à venir à court terme :
– continuer de trouver des boutiques
– repartir sur l’illustration, les goodies
Je me forme aussi en ligne sur les aspects marketing et communication

Tes bonnes adresses sur Nantes
Originaire des Yvelines, j’ai déménagé en Bretagne et j’ai eu plusieurs coups de cœur sur Nantes :

• Pour me ressourcer, j’aime aller faire un tour au Jardin des Plantes. Je vais voir les canards, les oiseaux, je regarde les arbres, les fleurs au printemps. C’est l’endroit parfait si tu cherches la tranquillité, tout en prenant le temps d’apprécier la beauté de la nature
-Adresse, Jardin des Plantes, Rue Stanislas Baudry, 44000 Nantes

• Pour aller retrouver des amis, j’ai bien aller au bar LU, où le Lieu Unique et il porte bien son nom. C’est endroit sympa pour déguster un bon verre de vin blanc dans un décor de vieille usine avec un dj qui met l’ambiance (le soir). Un lieu culturel, d’expo, de concert… ou il fait bon vivre.
-Adresse : Le Lieu Unique, 2 rue de la Biscuiterie

• Pour mon petit shopping, j’adore aller dans les petites boutiques de créateurs ou l’on y trouve pleins de babioles originales, de la déco, des accessoires modes… comme le magasin « le Petit Souk »

Pour finir, je termine toujours par demander des inspirations musicales (étant moi-même chanteuse et à la recherche de nouveaux sons !)
J’écoute pas mal le style folk électro, plutôt « smooth ». Un groupe que j’apprécie en ce moment : Bears Of Legend, un groupe canadien.

Merci beaucoup Ana et à très bientôt !!!

Rendez-vous sur Hellocoton !
~ Le bon plan location de lieux atypiques avec Office Riders ~

~ Le bon plan location de lieux atypiques avec Office Riders ~

Depuis que j’ai mon blog (2011) et que je suis invitée à différents événements, je suis souvent très étonnée et impressionnée par les lieux que trouvent les marques pour organiser leurs événements et présentations presse : des hôtels luxueux, des appartements ou lofts parisiens, des boutiques ultra mignonnes, etc.

Ayant aussi envie parfois d’organiser mes propres événements ou rencontres, je me demandais comment trouver des lieux sortants de l’ordinaire pour pas trop cher. Par ailleurs, je suis en recherche de lieux de coworking mais je n’aime pas toujours les fournisseurs de la place sur Paris, les lieux sont sympas, pratiques mais pas forcément hyper beaux… Et c’est du vu et revu. Du coup, quand j’ai découvert Office Riders qui propose des locations de lieux atypiques pour pas très cher (via une mise en relation avec des propriétaires qui louent leur bien en journée), j’ai été plus que séduite !

J’aime beaucoup aussi le fait que soient proposés des extras (massage, atelier floral, mixologie), ça peut vraiment apporter un + lors d’un événement, pour faire une pause entre deux brainstorming, faire du team building, etc.

Je vous mets des images d’un événement auquel j’ai assisté vendredi 2 février dernier (c’était gratuit et ouvert à tous en plus !), ça donne envie non ? Allez voir les offres sur le site, je suis sûre que vous trouverez votre bonheur !!! Je n’ai pas encore personnellement testé, j’attends avril (la date à laquelle je me lance en indépendante) et je vous tiens au courant si ça se passe bien (ou mal !)

 

Si vous connaissez d’autres plate-formes de ce type pour louer des lieux, n’hésitez pas à me dire, je suis plus que preneuse !!!

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
~ Mon expérience « Happy Tea » avec le blog Nanolifestyle ~

~ Mon expérience « Happy Tea » avec le blog Nanolifestyle ~

J’adore le thé et les infusions mais cela fait un moment que je n’ai pas pris le temps de faire des découvertes et, en ce moment, je ne suis plus abonnée à aucune box de thé (j’adorais Envouthé, je l’ai offerte plusieurs fois et j’ai aussi été abonnée moi-même).

Quand je suis tombée sur la proposition de swap de thés sur le blog Nanolifestyle, j’ai sauté sur l’occasion ! L’idée était d’envoyer 10 sachets de thé ou infusion à une personne tirée au hasard et en recevoir soi-même une sélection. J’avais déjà fait des swaps (vous pouvez voir ici ou là).

J’ai fait un paquet pour Caroline, avec pas mal de Kusmi Tea mais aussi du Mariage Frères ou Compagnie Coloniale.

Et voici le paquet que j’ai reçu de la part de Nanolifestyle (hum, apparemment, il intéresse un petit lutin qui s’est glissé sur mes photos !)

Je n’ai pas encore tout goûté mais cette sélection me plaît beaucoup, elle est très variée (thés, infusions) et je ne les connaissais pas donc ce sera vraiment une découverte !

Et vous, êtes-vous plutôt thé ou café ? Est-ce que ce type d’échanges vous tente ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
~ Le programme « Switch Collective » pour donner du sens à son travail mais pas que… ~

~ Le programme « Switch Collective » pour donner du sens à son travail mais pas que… ~

… c’est aussi une plongée dans ce qui fait sens de manière générale dans sa vie. C’est une approche complète de nos valeurs, notre profil, ce qui fait qu’on est soi, tellement unique, et qui donne donc des clefs pour comprendre ses choix professionnels et personnels.

Qui n’a jamais douté de son orientation professionnelle, qui ne rêve pas de donner du sens à ses activités, pro et perso pour donner un sens à sa vie ?

C’est étrange de vouloir changer à un moment où j’ai l’impression que tout est parfait dans ma vie (bien sûr, comme tout le monde, j’ai mes petites galères quotidiennes) avec un job intéressant et bien payé, une famille extraordinaire qui m’émerveille chaque jour, des passions prenantes (photo, musique, blog…). Aujourd’hui, je suis fondamentalement heureuse mais j’ai encore des choses à faire et que je n’ai pas pris le temps d’accomplir. Être heureux, ce n’est pas un état où on veut que rien ne bouge, c’est un chemin, un cheminement. J’ai une page à tourner, je le sais, je suis mon instinct. J’ai de la chance d’être dans un pays où on a finalement pas mal de marge de manœuvre mais on ne sait pas toujours en être conscient. Concrètement, moi qui n’avais jamais été attirée par le monde de l’entrepreneuriat jusqu’à très récemment, ça y est, je me lance. Ça commence par une pause dans mon activité actuelle : j’ai ainsi posé un congé sabbatique qui débute le 5 mars 2018 !

Switch Collective existe depuis peu (deux ans je crois ?) et a été créé par deux jeunes femmes, Béatrice et Clara, partant du constat que le monde du travail, en mutation, devait s’adapter à nous et pas le contraire (enfin, c’est comme ça que je le sens, pardon si je déforme une partie de leur message, je n’écris pas cet article pour reprendre leur pitch – je vous invite à le lire directement sur leur site si cela vous intéresse – mais pour vous donner mon ressenti après avoir suivi leur programme).

Il se passe quoi pendant ce programme ? En promo d’environ 40 personnes, et sur 6 semaines (4 soirées et 2 samedis journées entières), on fait des exercices individuels et collectifs (il y a énormément de préparation chez soi car on reçoit des exercices par email chaque jour pendant la durée du programme !), on assiste à des interventions/témoignages inspirants, on réfléchit beaucoup, on apprend à déconnecter (oups, la partie difficile pour moi ! Je me suis rendue compte que je n’avais même pas réussi à tenir un engagement de faire des exercices de respiration seulement 10mn par jour… alors ceux qui méditent une heure tous les matins, chapeau !)

Et on en ressort avec quoi au final ? Pas une liste de métiers idéaux (vous vous souvenez de votre conseiller d’orientation au collège ? « Alors, d’après vos tests, vous pouvez être homme politique, sociologue ou comédien » – ???) mais des pistes de travail et d’exploration pour continuer à la fois la réflexion et l’action ! Et surtout, on garde une communauté solide pour s’épauler, garder le cap et continuer échanges, les rencontres.

Si vous voulez en savoir + que ce qui se trouve sur le site, vous pouvez toujours me contacter ou aller assister à un petit dej de présentation !

Rendez-vous sur Hellocoton !
~ 2 mois d’utilisation du chouette carnet de projets de 23heures59 éditions ~

~ 2 mois d’utilisation du chouette carnet de projets de 23heures59 éditions ~

J’avais découvert sur les réseaux le carnet de projets aux éditions 23heures59 et j’avais très envie de tester car j’ai tout le temps des projets plein la tête mais tout cela n’est pas très organisé… En vrac, un tour du monde avant mes 50 ans (idéalement, mais si c’est après, je prends aussi !), reprendre mon activité de photographe freelance, relancer mon groupe de musique et reprendre la compo pour refaire des concerts et sortir un CD, me remettre à la couture, à la guitare et au chant, monter ma boîte et quitter mon CDI, écrire un livre, etc.

Voici mon retour après 2 mois d’utilisation intensive (juillet et août) !

J’ai bien aimé déjà au niveau de l’objet lui-même le côté très qualitatif (en particulier, le papier, le design, la couverture) et sobre (ça peut permettre aussi de rajouter sa touche et plein de couleurs si on le souhaite). Il est simple et pratique d’utilisation avec ses pages agendas (vision mensuelle ou hebdo un peu comme dans un bullet journal) mais surtout ses pages bilans et exercices de développement personnel. A vrai dire, je pense que pas mal de choses étaient déjà dans mon Bujo mais les exercices étaient de bons compléments et je les reprendrai je pense à fréquences régulières.

Par exemple, décomposer 24h d’une journée type avec un code couleur correspondant à des catégories (sport, repos, travail, vie sociale, etc) et faire sa journée type idéale pour voir les différences.

Je suis quelqu’un de déjà très organisée et je n’ai pas vraiment de mal à atteindre mes micro objectifs mais j’ai plus de mal à visualiser à long terme et à réellement aller au bout de mes projets, surtout au moment de les professionnaliser (c’est-à-dire gagner des sous !). Et je pense que c’est sur cette partie spécifiquement que le carnet de projets m’aide. J’essaie de voir à plus long terme à 3-6-12 mois. Jusqu’à présent, les méthodes que je lisais parlaient du moment présent et de ne pas trop se projeter (à part avec l’exercice de raconter sa journée idéale dans 10 ans) mais là, j’ai fait l’effort de.

En gros les grandes questions que je me pose sont sur les 10 prochaines années car il y a des choses, on ne doit pas se le cacher, qui sont quand même plus difficiles à faire à 50 ou 60 ans.

Pour en revenir au carnet, voici les points positifs que je relève :

  • une présentation ultra claire,
  • les exercices qui rythment le carnet,
  • les 3 objectifs du mois pour ne pas s’éparpiller (mais je triche, j’en fais toujours + que 3),
  • des bilans réguliers.

Ce que je n’ai pas ou peu utilisé :

  • la undo list qui consiste à lister ce qu’on ne veut plus faire et qu’on veut retirer de sa vie. Cela ne m’a pas du tout inspiré. En gros, la seule chose qui me soit venue à l’esprit et que je savais déjà, c’était l’envie de prendre une femme de ménage car clairement, malgré mes efforts, je ne m’améliore pas sur la tenue de ma maison et je ne prends pas le temps de…
  • je n’ai pas trouvé l’utilité de la partie agenda hebdo ayant déjà un Bujo. Ça faisait doublon. Mais j’ai quand même tout rempli en double dans mes deux carnets lol
  • dans les bilans, je n’ai pas rempli la courbe de réussite, je n’ai pas compris comment il fallait utiliser ce graphique

Pour conclure, je vais continuer à utiliser assidûment ce carnet jusqu’au bout (il est censé nous suivre sur environ 6 mois) et verrai où il m’a menée !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !